Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FN TOULON - Page 5

  • Salafisme à Toulon : ouvrir les yeux

    Imprimer


    1562235.jpgCommuniqué de presse d'Amaury Navarranne, conseiller régional PACA, conseiller municipal et responsable FN de Toulon

     

    La condamnation du cyberdjihadiste toulonnais confirmée hier par la cour d'appel de Paris remet sur le devant de la scène les "affaires" locales liées à l'islamisme. Nabil Amdouni n'était pas un loup solitaire, il avait un métier avouable, il n'était pas un marginal radicalisé devant son écran. 

     

    En 2016, combien de mosquées salafistes à Toulon ? Deux, trois quatre ? Pourquoi ne sont-elles pas fermées, alors qu'elles sont, on le sait, le réservoir des terroristes de demain. Qu'en est-il de la salle de prière de La Beaucaire, hébergée dans un bâtiment public ? 

     

    Le Front national demande la fermeture immédiate des mosquées salafistes ainsi que l’expulsion du territoire national de l’ensemble des imams radicaux étrangers. Les prêches doivent faire l’objet d’un contrôle strict, avec l’obligation de parler en français. Il faut aussi geler tout projet de construction de nouvelles mosquées et en finir avec le double-scandale des financements publics détournés et des financements étrangers.

  • Nos impôts pour ça ?!

    Imprimer

    Lors du vote de la subvention pour payer l'exposition "Zone de retournement", Aline Bertrand pour le groupe Front National avait prévenu de nos doutes... Nous vous laissons juger ce qui est payé avec votre argent, avec notre argent:

    Ce93sCrWEAALSvD.jpg

    Ce93sCLWQAAPCQA.jpg

    Ce98SswWEAAw6g9.jpg

  • Cérémonie à la mémoire des victimes de la rue d'Isly

    Imprimer

    Ce samedi 26 mars 2016, élus et militants de Front National de Toulon ont commémoré avec le Cercle National des Rapatriés le massacre de la rue d'Isly, tache honteuse où des soldats français tiraient sur d'autres Français, pacifiques et désarmés, venus apporter leur soutien aux séquestrés du quartier de Bab El Oued à Alger. Ce drame de 1962 reste à jamais dans nos mémoires. Frédéric Boccaletti, secrétaire départemental, accompagnait la délégation des élus Frontistes, ainsi que Geoffrey David, conseiller régional et adjoint au Maire du Luc. 

    IMAG0175.jpg

    Aline Bertrand, Geoffrey David, Jean-Yves Waquet, Frédéric Boccaletti et Amaury Navarranne

    IMAG0195.jpg

    Amaury Navarranne évoque les événements dramatiques de cette journée, il y a 54 ans

    IMAG0207.jpg

  • TOULON VILLE SINISTREE

    Imprimer

    Communiqué d'Amaury NAVARRANNE, conseiller régional PACA, conseiller municipal et responsable FN de la ville de Toulon

    Toulon, encombrements, bouchons, travaux, Encombrée, saturée : Toulon ville sinistrée
     
    L'INRIX, le leader mondial des services d'info-trafic, vient de rendre public son classement des villes les plus saturées en 2015. Toulon se classe troisième, juste derrière Paris et Lyon. Ce serait plus de 35 heures sur la route que les toulonnais perdraient chaque année, soit une heure supplémentaire par rapport à 2014. Le même service classe Toulon à la 15e place des villes européennes les plus engorgés.
     
    Cet indicateur ne fait qu'illustrer la réalité vécue par tous : avec le manque d'anticipation et de perspectives, les encombrements sont devenus le cauchemar de ceux qui souhaitent sortir la ville ou même les utilisateurs du tunnel. La baisse de la population communale s'explique aussi ainsi.
     
    Plus que jamais, le Front National rappelle que le passage en trois voies sur l'autoroute en sortie de ville est vital. Il n'a jamais été réalisé depuis des années malgré un Sénateur-Maire un temps secrétaire d'État à l'aménagement du territoire. L'absurde projet Avenue 83 ne fera qu'aggraver par ailleurs cette circulation. En tuant le centre-ville, Hubert Falco condamne aussi ses automobilistes.

  • TOULON, LA CONDITION ANIMALE SACRIFIÉE

    Imprimer

    photo.lettre.ouverte.pngLa cause animale que vous sacrifiez :

    LETTRE OUVERTE À HUBERT FALCO

    SÉNATEUR-MAIRE DE TOULON

    PRÉSIDENT DE TOULON PROVENCE MEDITERRANÉE

     

    Monsieur le Sénateur-Maire,

    Lors du conseil municipal du 26 février 2016, le groupe Front National dénonçait la baisse mécanique globale de 33% des subventions aux associations d’aide aux animaux maltraités ou abandonnés. Ces associations nous évitent bien souvent de voir pulluler dans nos rues et propriétés les animaux errants. Elles contribuent au service public : la Société protectrice des animaux, la Ligue contre la maltraitance des animaux, l’Auberge des animaux, l’Ange caprin, les Chats de la Marine, et tant d’autres…

    Répondant à notre protestation face à cette baisse, vous avez pris l’engagement que ces diminutions importantes seraient comblées par une aide de la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée. Quelle information a été faite à ces associations ? A ce jour aucune, semble-t-il. Savent-elles  qu’il va falloir remplir un nouveau et laborieux dossier ?

    Il semble qu’en fait, après la baisse de 20% de ces mêmes subventions l’année passée, ce nouveau coup porté démontre que vous avez fait vos choix : l’aide de la ville, c’est toujours donner moins pour les handicapés (-10% l’année passée), moins pour la cause animale, mais TOUJOURS PLUS POUR VOS « QUARTIERS ». La paix sociale, vous ne pouvez que l’acheter : la folle politique migratoire poursuivie par votre famille politique depuis 40 ans a des conséquences. Et ce sont toujours les mêmes qui trinquent en retour.

    Sur cette question de la cause animale, vous n’avez par ailleurs encore jamais vraiment répondu aux nombreuses questions que le Front National vous a déjà posé en séance publique du conseil sur la viande issue d'abattages rituels présente dans nos cantines scolaires. Pour rappel, ces animaux sont tués avec égorgement sans étourdissement, puis se retrouvent dans l'assiette des enfants de nos écoles. De sérieux risques sanitaires inhérents à une telle pratique sont inacceptables, sans parler de la souffrance animale ou du communautarisme.

    Des réponses claires et des engagements concrets : voilà Monsieur le Maire ce que nous sommes en droit d’attendre. Dans cette attente, nous vous prions de recevoir nos respectueuses salutations.

     

    Amaury Navarranne, conseiller régional PACA et conseiller municipal de Toulon

  • UNE FORFAITURE

    Imprimer

    Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, conseiller régional PACA, conseiller municipal et responsable FN de Toulon

     
    toulon,gilles clavreulL’insinuation d’un haut-fonctionnaire : une forfaiture !
     
    En visite à Toulon hier, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Gilles Clavreul, a profité de l’installation dans le Var d’un comité opérationnel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme pour attaquer une « extrême-droite » tirant un profit du « positionnement identitaire très violent » : « On voit comment aujourd’hui, sous couvert d’une vision avenante, très civilisée, très civile, un discours de clivage est en train de s’insinuer dans une certaine normalité et un certain confort avec l’apparence du bon sens ». Grosse ficelle pour parler du Front National.
     
    Monsieur Clavreul, énarque et payé comme préfet avec l’argent public, avec notre argent, se croit en droit de stigmatiser un parti politique légitime, sans l’existence duquel nous n’osons imaginer les conflits et drames encore plus important que connaîtrait notre pays.
     
    Les bancs des grandes écoles, les appartements des beaux quartiers ou les salons douillets que fréquentent Monsieur Clavreul sont bien éloignés de la réalité que vivent nos compatriotes. 40 ans de folle politique migratoire ont importé sur notre sol le choc des civilisations.        
     
    Mains propres et tête haute, le Front National continuera à crier les mêmes vérités et les mêmes solutions qui, recevant l’assentiment de nos compatriotes toujours plus nombreux, permettront demain de retrouver une France apaisée.  
  • POUR LE TRAMWAY

    Imprimer

    Communiqué de presse du groupe Front National à TPM 

    Pour le Front National, c’est le Tramway qui est le mieux adapté à l’agglomération…

    Dans son édition de ce jour, Var Matin revient sur la question du futur transport en commun en site propre (TCSP) pour l’agglomération, en relatant la position de certaines associations qui s’opposent au projet de BHNS (Bus à haut niveau de service) de l’actuelle majorité et de M.Falco.

    Le groupe Front National à TPM tient à rappeler qu’il s’est opposé lui-même en séance le 12 Février à ce projet de BHNS et qu’il s’est prononcé clairement en faveur du tramway. Cette position a été constante depuis l’origine du projet. Elle s’appuie sur les arguments objectifs suivants :

    -Seul le tramway permettra d’obtenir un débit suffisant en nombre de passagers horaires, sur l’axe prioritaire Est – Ouest de la communauté d’agglomération

    -Sur la durée, les études ont montré que les charges d’exploitation du tramway sont à son avantage, avec en particulier un coût du passager transporté inférieur, et compensent donc, dans une large mesure, le surcoût initial à l’investissement.

    -Pour concurrencer véritablement la voiture par un transport en commun plus efficace et vraiment plus attractif qu’un super bus, c’est le tramway qui est le mieux placé.

    Seul un véritable TCSP, c’est-à-dire un tramway sur rail, permettra de répondre aux défis du développement économique, en étant à la hauteur d’une communauté d’agglomération de 430 000 habitants, tout en respectant au mieux les contraintes environnementales, et pour un coût pratiquement équivalent dans la durée. C’est en réalité un investissement d’avenir incontournable

  • TOULON, RUES BARBARES

    Imprimer

    Communiqué du Front National de Toulon

    front national de toulon,toulon,insécurité toulon,politique de la ville,basseville,rénovation centrevilleUn nouveau fait divers vient de secouer la ville. Dans la nuit de vendredi à samedi, un jeune toulonnais de 23 ans a été attiré dans un hall d’immeuble de la basse ville où il a été tabassé par 4 individus « de type nord-africain ». Une extrême violence dont témoigne les  30 jours d’incapacité totale de travail infligés. 

    Une racaille seulement a pour le moment été interpellée. Nous verrons pour les autres en sachant que ce nouveau drame sera suivi d’autres. L’impunité ou l’absence de correctifs dans cette société multiculturelle ne peut qu’offrir le spectre d’une société multiconflictuelle ultra-violente. 

    Le Front National rappelle les préalables à une France apaisée :  

    - la mise en place de la tolérance zéro, qui a produit d’excellents résultats ailleurs dans le monde 

    - des peines avec justice et fermeté et construire 40 000 places de prison pour être au niveau européen 

    - reconstituer les effectifs de policiers, de gendarmes et de douaniers largement diminués sous le mandat Sarkozy (-12 500 forces de l’ordre et -2000 douaniers) 

    - rétablir le contrôle aux frontières nationales pour lutter contre la crise migratoire 

    - supprimer la nationalité française de tous les délinquants bi-nationaux et les expulser (ce qui est déjà possible avec notre code civil, sans l’enfumage de l’actuel débat parlementaire restrictif).

  • POLICIERS AGRESSES PAR LES RACAILLES

    Imprimer

    Communiqué du groupe Front National Toulon

    racailles-contre-car-police2.jpgVendredi dernier, une vingtaine de racailles armées de projectiles, ont agressé deux policiers qui poursuivaient, dans une tour de la cité Guynemer, deux autres délinquants pris en flagrant délit de trafic. Hier le tribunal a condamné les deux seuls prévenus interpellés, dont l'un "porteur d'un fumigène" qu'il assure avoir trouvé par hasard et pensant agir pour éviter un drame... 
     
    Le sentiment d'impunité a donné ce résultat d'arrogance et de défi de l'autorité. Du côté de la Mairie de Toulon et de son premier édile, pas un mot, plus prompt à communiquer sur le déménagement prochain de La Garde à Toulon d'une école de commerce, ou sur les élections internes des Républicains. En prônant une société multiculturelle, Hubert Falco et les familles politiques au pouvoir depuis des décennies n'ont fait que nous condamner à cette société multiconflictuelle. 
     
    La situation de nos "quartiers" ne peut encore plus longtemps nous soustraire d'actes forts. Le Front National demande le réarmement de tous les policiers municipaux, même ceux arrivés le plus récemment. Nous solliciterons aussi le Maire de Toulon, lors du prochain Conseil municipal, afin de l'inviter à ce que la ville se porte partie civile à chaque fois que des fonctionnaires de police ou des agents titulaires d'un mandat sont agressés dans ces "zones sensibles" sous sa responsabilité.
  • LA MORT PROGRAMMEE DU COMMERCE DE PROXIMITE

    Imprimer

    laure lavalette.jpg

    Conseil Municipal du 21 janvier 2016

    Déclaration de Laure Lavalette pour dénoncer la menace que fait peser l'ouverture prochaine du gigantesque complexe commercial "Avenue83" sur le commerce de proximité et souligner les responsabilités politiques qui en découlent.

     

    "Cette délibération nous donne l’occasion d’aborder un article de Var Matin du jeudi 14 janvier 2016 : 2 commerçants se plaignent du manque de fréquentation du centre ville de Toulon et ce malgré les soldes. Ils invoquent tous deux  l’influence du  tunnel « qui fait que les gens vont directement dans les centres commerciaux ».

    Le centre de ville de Toulon se retrouve en  étau entre deux centres commerciaux d’envergure  « Côté Seyne » à l’Ouest et  « Grand var » à l’Est.

    Nous nous interrogeons sur la schizophrénie de votre politique en matière de développement économique. En effet, d’un côté vous nous faites voter cette délibération qui évidemment est une bonne chose, vous nous dites, je cite que " la Ville est engagée dans une politique de soutien et de dynamisation de ces principaux  quartiers commerçants " et d’un autre côté, vous soutenez le projet « Avenue 83 ».

     Je le rappelle, l’Avenue 83 c’est ce projet pharaonique de plus de 51000 m2 qui devrait être inauguré au printemps 2016, projet qui signe évidemment la mort du commerce de proximité, n’en déplaise à madame Hummel qui déclarait le jour de la signature de la convention de partenariat avec Pôle Emploi et le président du directoire d’Altarea commerce : « C’est un grand jour pour l’emploi » ! Elle ne devait pas penser à tous les commerçants qui fermeraient boutique faute de clients…

    Alors certes 600 emplois vont être créés , mais combien vont être perdus dans les centres villes de La Valette et Toulon, centres villes déjà moribonds….

    La clientèle va se diviser alors que l’offre va être quasiment doublée ? il faut préciser aussi que les loyers ne permettent pas à des petites structures de s’installer, les loyers étant eux aussi outranciers ( jusqu’à 200000 euros pour 200 m2).

    Que va devenir Mayol ? Le nouveau Barnéoud ? Les boutiques ferment déjà avant l’ouverture d’Avenue 83, croyez vous que cela va s’arranger alors que certaines se délocalisent directement à La Valette pour essayer de survivre ?

    L’effet croisiériste se fait attendre et je ne pense pas que vos projets  fantaisistes comme la « rue de l’art » , rue Pierre Sémard,  ait un quelconque impact. Cette ancienne rue du Canon reste un boulet dans notre centre ville puisqu’elle est encore la rue des trafics en tout genre. 

    Quoique le concept, « une toile achetée, une dose offerte » a peut être de l’avenir devant lui, qui sait ?

     Ainsi nous peinons à comprendre  votre stratégie, Monsieur Le Maire, d’un côté vous vous  targuez de prolonger la Zone Franche, qui soyons francs profite surtout aux professions libérales, et de l’autre vous torpillez le petit commerce!

    Nos commerçants et petits entrepreneurs sont les grands oubliés du système ( sauf quand il s’agit de trouver de nouvelles taxes ou impôts !) en revanche rien n’est fait contre la concurrence déloyale des grandes enseignes, sans parler du racket du RSI. 

    Alors  avec l’Avenue 83, l’équilibre entre commerces indépendants et grande distribution est mis à bas et, cerise sur le gâteau, avec la complicité de TPM.

    Pourtant ces artisans et commerçants sont non seulement créateurs net d’emploi mais ils ont aussi un rôle social évident, leur activité  plaçant  l’Homme, sa créativité, son patrimoine au cœur de l’activité économique !  Ils représentent un modèle économique aux antipodes de celui que vous construisez avec de tels complexes!  

    Une fois de plus, le bon sens ne semble pas être au rendez-vous et c’est le commerçant toulonnais qui va en faire les frais ! 

    Soyez en certain, Mr le Maire, Vous trouverez toujours en face de vous des élus Front National pour défendre un projet entrepreneurial cohérent, juste et enraciné ! "

     Je vous remercie,

     Laure Lavalette

  • BAISSE DE LA POPULATION A TOULON : LE FN AVAIT RAISON !

    Imprimer

                              Communiqué de presse du Front National à Toulon

     

     Toulon le 18 Janvier 2016

    Baisse de la population à Toulon : le FN avait raison  Var matin, dans son édition de ce lundi 18 janvier 2016, présente le résultat de l’Insee sur la situation de la population toulonnaise. Moins mille habitants sur un an. Lorsque ce constat avait été avancé par le Front National, le sénateur-maire Hubert Falco avait répondu « mensonge ». La même négation est intervenue lors de l’annonce de ces nouveaux chiffres. 

    Contestant d’ailleurs le calcul en raison de l’agressions de agents recenseurs qui n’ont pu faire correctement leur travail dans les « quartiers sensibles », Hubert Falco donne pourtant une première explication implicite de cette baisse du nombre d’habitants : l’insécurité explose, les voyous profitent d’une impunité légendaire. De quoi inciter à fuir plutôt que subir. Le Front national Toulon épingle également la politique foncière de la ville : des programmes d’habitations collectives plutôt que les agrandissements de maisons individuelles. Les familles quittent la ville pour sa périphérie, ne pouvant que très difficilement faire évoluer leurs biens immobiliers à mesure de leur vie familiale.

    Mieux vivre à Toulon : il y a les mots, les rubans et autres effets d’annonce. Puis il y a les faits, et les faits sont têtus. Vivre dans la négation, c’est se condamner à ne jamais rien changer. Le crépi change, le cœur se meurt...  

  • ZONE DE NON-DROIT A TOULON : La réalité entre les lignes

    Imprimer

                              Communiqué de presse du Front National à Toulon

     

     18 Janvier 2016

     

     Zones de non-droit à Toulon : la réalité entre les lignes  Au détour d’un article sur la baisse de la population toulonnaise dans l’édition Var Matin de ce lundi 18 janvier 2016, le sénateur-maire Hubert Falco conteste la méthode de calcul car les agents du service national de la statistique n’auraient pas pu avoir accès à certains quartiers sensibles.

    « Ca ne s’est pas bien passé à La Grande Plaine, à La Beaucaire, à Pontcarral où les agents recenseurs ont été pris pour des policiers et où parfois ils ont été agressés. Il a même fallu que l’on dépose une main courante », affirme d’ailleurs le premier édile de la ville. Une main courante, une seule, et pas même une plainte ? Soit l’excuse qu’il donne est faussée, soit les conséquences de ces attaques sont encore une fois minorées scandaleusement par un homme politique qui, il est vrai, est en partie responsable de cette désastreuse situation. Ancien ministre et parlementaire depuis longtemps, il a voté à Paris toutes les lois qui ont abaissé nos défenses et ont donné l’impunité aux voyous. Cette situation, qui est une fois de plus le constat de l’existence de zones de non-droit, en est donc en partie la conséquence.

    Si deux ou trois agents recenseurs ont vécu cette situation lors de leur venue, alors que penser de ce que subissent ceux qui y habitent au quotidien. Quand la réalité vient frapper à la porte de Monsieur le maire, il fait une déclaration et referme la porte. Nous ne cesserons de dénoncer cet autisme et cette folle fuite en avant de ceux qui, ayant reçu mandat d’agir, préfèrent se bander les yeux.  

                            

      

  • LA DROLE D'EPOQUE...

    Imprimer

    Communiqué de presse du Front National de Toulon

     

    Toulon, le 19 Novembre,

    Lors du Conseil de ce jeudi 19 novembre, Laure Lavalette, Conseillère municipale Front National est intervenue en séance sur une délibération portant sur la sensibilisation des adolescents à la diversité culturelle. Notre élue s'étonnait que la diversité culturelle s'entend surtout pour faire la promotion d'autres cultures que la nôtre. Ce fut pour elle l'occasion de dénoncer le retrait exigé par la Mairie de santons de la crèche installés près du manège d’un forain du marché de Noël de la Place de la Liberté.  

    Cette intervention de Laure Lavalette a déclenché une violente réaction de M.Falco qui a perdu alors son sang-froid, s’en prenant à elle à l’issue du Conseil Municipal demandant à ses adjoints de ne pas lui parler et lui intimant l’ordre de ne plus jamais le saluer !

    Le groupe Front National de Toulon s’interroge sur les raisons d’une réaction aussi disproportionnée par rapport aux faits. Soit la Mairie avait une vraie bonne raison objective de renoncer à cette tradition qui participe à notre identité, et alors on l'explique sereinement. Soit ce prétexte devient en fait une preuve de la soumission au communautarisme, et alors le dénoncer revient à démasquer les beaux parleurs. Nous avons notre petite idée...

  • COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015

    Imprimer

    CONSEIL MUNICIPAL DE TOULON – 23 OCTOBRE 2015

    Vos six élus Front National intervenaient pour vous défendre à nouveau lors de cette séance du Conseil Municipal du 23 octobre. 

    Voici les principales critiques, suggestions et observations soulevées à propos de plusieurs délibérations ayant des répercussions directe sur la vie quotidienne des toulonnais. 

                                                  __________________________

      

     POLITIQUE DE LA VILLE : « Autorisation de signer la convention d'objectifs avec l'UNICEF-France dans le cadre du label Ville Amie des Enfants »

     

     

     

    Laure Lavalette, votre élue,  dénonçait les choix retenus par la majorité d’Hubert Falco pour signer cette convention de partenariat avec l’UNICEF et dont se félicitait les élus de la gauche socialo/écolo, à savoir "la discrimination".         

     

    laure lavalette.jpg

                                  

    Faisant l'habile l’habile parallèle avec le concept de la « discrimination positive » cher à nos adversaires de l’UMPS, notre élue aurait souhaité que la convention porte sur des sujets tels que l’hygiène, la nutrition ou le handicap qui étaient également proposés et qui auraient eu le mérite d’englober les préoccupations de tous les toulonnais.                 En conséquence sur cette délibération le Groupe Front National votait l’abstention.

    Tandis que le maire poursuivait la séance en faisant l’apologie du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), l’élue socialiste intervenait à la suite de cette délibération consacrée à l’enfance et la famille, pour évoquer la réunion d’associations varoises organisée au même moment par le Préfet du var sur la crise des « migrants » et interrogeait le Maire non sans (ré)citer les propos de la 1ère adjointe Geneviève Levy tenus lors de la réunion du 19 septembre du Ministre de l’Intérieur B. Cazeneuve et qui souhaitait des solutions pérennes aux réfugiés et un accompagnement complet en terme d’hébergement, d’éducation et de santé. 

    « Qu’avez-vous prévu pour l’accueil des réfugiés dans la ville de Toulon » ? Questionnait l’élue socialiste avec grand enthousiasme !

    Hubert Falco soulignait que ce problème relevait de la responsabilité de l’Etat, tout en annonçant aussitôt d’une voix grave que l’on devait parler avec son cœur et qu’il attendait donc les instructions dictées par le Préfet.

    Quel courage !

    Votre élu Amaury Navarranne intervenait aussitôt pour rappeler la situation de nos 150.000 Sans Domicile Fixe en France. « Prioriser les Nôtres avant les autres » ! Lançait-il à l’ensemble des conseillers apathiques.

     

    amaury.jpg

     

    CULTURE - ANIMATION CULTURELLE – EXPOSITIONS : «Autorisation de signer un contrat avec l'artiste Léna Durr dans le cadre de l'organisation d'une exposition à la Maison de la Photographie »

    Il s’agit pour l’artiste d’exposer dans les locaux municipaux de la rue Nicolas Laugier, un mélange de ses œuvres, moyennant la conséquente rétribution de 4.500 euros.

    Aline Bertrand, votre élue, dénonçait certaines de ces photographies mettant en scène des fillettes, de 8 ans à peine, dans des positions équivoques ou suggestives et de s’étonner que le Maire de Toulon puisse cautionner une telle exposition à la limite de la provocation à la pédophilie.   

     

    aline bertrand (2).jpg

                                                                        

    Le Groupe Front National, seul contre tous, votait contre cette exposition condamnant et sanctionnant une fois de plus le mauvais goût financé par les deniers publics.