Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FN TOULON

  • Jeudi 7 décembre, vous êtes pris !

    Imprimer

    2017.12.7.conf.fede.png

    Infos, actus et agenda des actions : RDV pour notre prochaine réunion ce jeudi où sera abordé la question des associations de quartier et de notre nécessaire investissement dans ces dernières. Puis la libre parole des militants et la clôture avec le traditionnel apéritif d'amitié française ! 
  • Retour sur notre opération "Toulon, rues barbares"

    Imprimer

    Nos élus Laure Lavalette et Amaury Navarranne étaient ce matin dans le centre de la ville à la rencontre des passants pour dénoncer les actes graves d'insécurité que nous subissons ici : tirs, blessés par balle, attaques au couteau,... 

    Et nous ne présentions dans notre tract que les actes "connus de la presse et publiés dans les éditions locales". 

    "Notre présence aujourd'hui a pour but de rappeler le terrible bilan des actes graves d'insécurité à depuis le début de l'année : tirs, blessés par balles, attaques au couteau. Ce n'est plus supportable! 

    Nous ne pouvons plus tolérer une justice laxiste, un État faible, des hommes politiques qui laissent la racaille gangrener notre société, les récidivistes en liberté !

    Des dizaines de blessés, des morts : combien faudra-t-il encore de drames pour que la réaction arrive ?!

    Notre credo : tolérance zéro ! Il faut construire des prisons, mettre les criminels hors d'état de nuire, expulser les délinquants étrangers, soutenir nos forces de l'ordre. La peur doit changer de camp!"

    IMG_3143.JPG

    IMG_3145.JPG

    IMG_3147.JPG

    IMG_3158.JPG

    3415166533.png

  • "Migrants" : réalités...

    Imprimer

    Retrouvez notre dernier tract, dès demain sur les marchés de la ville et dans les boîtes aux lettres. 

    visu.tract.migrants.style.png

  • Clinique Malartic : le Front National soutient les négociations pour la reprise

    Imprimer

    comm.malartic.png

    [Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, responsable Front National de la 2e circonscription de Var, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseiller municipal de Toulon]

    La possible fermeture de la clinique Malartic à Ollioules inquiète à juste titre. Clinique mutualiste abordable pour le plus grand nombre, elle permet proximité et soins pour nombre de Toulonnais, Ollioulais, Seynois ou bien d'autres.

    La crise sanitaire que vit notre pays provoque ce genre de symptôme inquiétant. La fermeture d'une clinique serait un symbole catastrophique en plus du désastre pour les gens d'ici, et nous priverait pour le cas spécifique de Malartic d'un maillon nécessaire dans la diversité de l'offre médicale.

    Le Front National se joint aux élus locaux, nombreux, qui demandent à l'Agence régionale de santé et aux partenaires de tout faire pour favoriser la reprise de la clinique qui devra sûrement évoluer, mais qui reste un maillon essentiel du secteur.

  • Toulon : expulsons immédiatement tous les migrants délinquants !

    Imprimer

    22520208_1952066198415830_7667547631284881668_o.png

    Communiqué d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    Cette nuit du 11 au 12 octobre 2017, un groupe de migrants, dont certains récidivistes, a semé la terreur en cambriolant plusieurs maisons dans le quartier du Petit Bois à Toulon, gazant les occupants à la lacrymogène.

    Le sang-froid de certains riverains, ripostant par légitime défense, et l'intervention des forces de l'ordre ont permis l'arrestation des délinquants. Seront-ils à nouveau relâchés par une justice permissive ou sans moyens ? Le conseil départemental paiera-t-il encore leurs hébergements à l'hôtel, leurs frais ?

    Nous exigeons au contraire leur expulsion immédiate du territoire ainsi que toutes les mesures qui permettront que cesse chez nous cette insupportable politique d'accueil sans distinction et de laxisme d'un État complice.

  • Squat muré à Toulon : défendre et soutenir les nôtres !

    Imprimer

    2017.10.2.squat.toulon.png

    Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, membre du comité central du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur et conseiller municipal de Toulon
     
    Depuis quelques jours une certaine gauche est en émoi : un squat insalubre a été fermé par la Mairie de Toulon, au boulevard Desaix. A grands cris de "que vont devenir les gens qui l'occupaient ?", la gauche locale tente d'indigner l'opinion. 
     
    Mais chacun sait qu'à Toulon comme ailleurs, les hébergements d'urgence dans les hôtels sont réservés aux clandestins migrants, cette écrasante majorité de jeunes hommes vivant chez nous et à nos frais. Ils ont d'ailleurs été ramenés chez nous par les réseaux d'associations du même bord politique que ceux qui s'émeuvent du sort des autres. 
     
    Le groupe Front National à la Mairie de Toulon rappelle que :
    - les squats ne sont ni légaux ni justifiés d'un point de vue sanitaire : il faut les fermer
    - trop de nécessiteux nationaux sont aujourd'hui encore délaissés : cette vraie détresse sociale des nôtres est une priorité
    - l'immigration massive incontrôlée et l'appel d'air fait aux migrants est une folie : on ne peut accueillir chez nous toute la misère du monde
  • C'est la rentrée 2017 !

    Imprimer

    2017.9.reunion.rentree.png

  • Si son équipage le souhaite, le C-Star sera le bienvenu à Toulon !

    Imprimer

    Sans titre.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    Le C-Star, navire embarquant de jeunes militants de plusieurs pays d’Europe, vient de terminer une première tournée où il a, en mer, dénoncé et bloqué efficacement les prétendues ONG complices actifs des mafias de passeurs de clandestins en Méditerranée.
     
    Leur mission « Defend Europe » a été d’une grande efficacité au vu de la levée de bouclier des habituelles ligues de (petite) vertu mais aussi et surtout de la diminution des départs et donc de la limitation des risques. Aujourd’hui la polémique se porte sur son possible ravitaillement à Toulon.  
     
    Les élus du Front National de Toulon ainsi que toutes celles et tous ceux qui, attachés au respect de la dignité humaine refusent cette dramatique immigration sauvage, sauront, si l’équipage le souhaite, les accueillir ici. 
  • Toulon : l’insupportable enfer des encombrements !

    Imprimer
     

    2017.comm.bouchons.ete.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    Plus encore que tout le reste de l’année, la circulation est devenue un enfer à Toulon pour les estivants de passage pour prendre un ferry, le vacancier souhaitant passer ses vacances ici, et bien sûr le Toulonnais ici chez lui !
     
    Alors que de grands projets sont avancés par la municipalité sur l’évolution du port, l’avenue de la République est à l’heure des arrivées ou des départs pour la Corse totalement encombrée ; il faut souvent 30 minutes pour faire 500m ! De quoi dissuader même les plus patients de rester ou revenir.
     
    Afin de régler cette situation et relever l’image de la ville, nous demandons ce jour par écrit au Maire, Hubert Falco :
    -       la mise en place immédiate d’agents de la police municipale aux deux ronds-points du Port de Commerce et du Port-Marchant et à tous les arrivées/départs des ferries pour fluidifier la circulation
    -       l’arrêt des absurdes feux dans ces ronds-points, quasi originalité nationale, gênant de surcroît la caserne de pompiers
     
    -       une concertation sur l’établissement de voies d’attente 
  • Ordures ménagères : un coût bien inférieur à l'impôt prélevé !

    Imprimer

    19703055.jpg

    Conseil Municipal du Vendredi  21 Juillet 2017 // Rapport annuel 2016 sur la qualité et le prix du service public des déchets // Intervention de Jean-Yves Waquet

    Vous nous présentez  ici, pour la dernière fois je pense, ce rapport annuel compte tenu du transfert de la totalité du service des déchets à TPM depuis le 1er janvier de cette année. Mais nous ne pouvons pas laisser passer cette occasion sans exprimer une fois de plus notre position sur la gestion des déchets à Toulon.

     Ce rapport a donc pour objet la qualité et le prix de ce service… alors,  je dirais pour résumer notre pensée que nous estimons que  son rapport qualité/prix  n’est pas du tout satisfaisant. ! parce que le prix est trop élevé…

    Nous avons déjà eu l’occasion de nous exprimer à ce sujet, mais je résume nos principaux griefs :

    •  En premier lieu, je rappelle que la chambre régionale des comptes indiquait dans son dernier rapport que le taux de la taxe des ordures ménagères (TEOM) est bien supérieur à Toulon à celui des communes comparables, avec un taux de 11,88% pour une moyenne de 9,26% pour la strate.
    •  Ce taux, en particulier, a fortement augmenté en 2006, alors qu’il était à 8,3% en 2001.  Déjà en 2012 le magazine « Que Choisir » précisait que Toulon se classait en 5ème ville de France où la taxe pour les ordures ménagères était la plus chère. De fait, la taxe a augmenté en valeur de +78% depuis 2001, trois fois plus que l’inflation sur la même période...
    • Mais le paradoxe est que cette taxe a augmenté fortement alors que le volume collecté a tendance à baisser régulièrement...  et que le tri sélectif s’est fortement développé pour permettre la valorisation des déchets, matière ou énergétique.
    • La valorisation énergétique permet comme on le sait de chauffer La Beaucaire à Toulon, Berthe à la Seyne, et produit une électricité réinjectée sur le réseau qui permettrait d’alimenter une ville de 40 000 h. Quant à la valorisation matière, la commercialisation des différentes filières (carton verre, métaux), les revenus d’ECo-Emballage, ils sont également source de recettes relativement importantes qui font plus que couvrir les coûts induits par le tri sélectif.

    Ces recettes de valorisation permettent de diminuer le coût  du service. Pourquoi alors l’usager doit-il payer toujours plus? Comment les sources d’économies se transforment en inflation des prix ? Ce sont des questions que les Toulonnais sont en droit de se poser….

    Mais l’examen du bilan financier de la TEOM du dernier compte administratif nous donne une partie de la réponse : la marge nette dégagée est largement excédentaire : 24,65 Millions de recettes de la taxe et de la redevance contre un coût réel de la prestation de 21, 97 Me soit plus de 2,6 Me d’excédent de recettes ! or selon le Code général des impôts, le taux de TEOM doit être fixé de telle manière que les recettes soient proportionnées aux dépenses de la collectivité locale pour assurer ce service. A l’évidence,  le taux de 11,88% appliqué actuellement est trop élevé !  

     

    En clair, vous demandez aux usagers/contribuables un prix trop élevé par rapport au service rendu et aux coûts des prestataires

    Monsieur le Maire, comme nous l’avons déjà demandé le 24 Février dernier lors de la délibération sur les taux , une baisse serait donc plus que légitime…c’est donc désormais à la future Métropole que ce message est envoyé, en tous cas nous serons là pour le lui rappeler..

    Mais en attendant, bien sûr, nous voterons CONTRE cette délibération !

    De surcroît, après examen des comptes administratifs depuis 2012, le bilan des 5 dernières années est clair :

    - Les coûts globaux sont quasiment constants, passant de 22,07 M en 2012 à 21,97 en 2016 : l’augmentation du coût de la collecte est compensée par la baisse du coût du traitement (incidence de la valorisation, tonnage collecté en légère baisse)

    Les recettes augmentent régulièrement et automatiquement compte tenu de la valorisation des bases d’imposition… et passent, en Euros courants, de 23 M en 2012 à 24,6 M en 2016

    - Conséquence : la marge excédentaire augmente régulièrement de 1,22 M en 2012 à 2,6 M en 2016

    Il importe donc d’ajuster le taux de la TEOM pour que les recettes soient raisonnablement en rapport avec les dépenses

     

  • Geneviève Lévy n’est déjà plus opposée au nouveau gouvernement

    Imprimer

    visu.comm.levy.confiaance.navarranne.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    En refusant cette semaine de s’opposer lors du vote de confiance au gouvernement de messieurs Philippe et Macron à l’Assemblée nationale, le député Les Républicains de la 1ère circonscription du Var, Geneviève Lévy, a donc posé un acte fort : elle ne s’opposera tout simplement pas aux projets fous du nouveau pouvoir.
     
    Nous pouvons même parler d’une tromperie électorale manifeste, ce qui n’est certes pas nouveau chez ces gens-là. Ecartée toute idée de réguler un tant soit peu l’immigration. Abandonné le discours sur la sécurité de nos concitoyens. Oublié le refus de la marchandisation des corps avec la PMA et la GPA. La liste serait longue de ces nouvelles trahisons ; ses électeurs jugeront.
     
    Plus que jamais, seul le Front National est en mesure d’incarner une force alternative à ces politiques délétères que de plus en plus de Français rejettent. C’est en rejoignant le Front National que les Français non-reniés trouverons le cadre d’expression de leurs aspirations à changer vraiment les choses dans leur pays. 
  • "Naval group", ce "E" qui peut tout changer !

    Imprimer

    visu.comm.navarranne.naval.png

    Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    Fleuron 4 fois centenaire de l’industrie maritime et militaire de notre pays, DCNS vient d’annoncer son changement de nom en « Naval group ». Une évolution « not chic » et même un peu « to much ».
     
    Changer de nom n’est pas tabou. Mais nier l’identité française de ce qui fut cette entreprise d’Etat de la « Direction des constructions navales » est un nouveau marqueur du recul de l’affirmation de notre identité.
     
    Nous comprenons l’ouverture à l’international et la recherche d’une marque plus parlante. Mais un « E » à la fin de « group » n’aurait pas gâché ce souhait et aurait maintenu un caractère français. Édifiant et regrettable ; mais au concours de l’absurde, les penseurs bobos ont encore de la ressource. Il est encore temps de corriger cette ineptie volontaire ou non !  
  • Déploiement de la fibre à Toulon : le travailleur détaché favorisé !

    Imprimer

    fibre.travailleur.detache.Navarranne.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    Le déploiement de la fibre optique sur l’ensemble de la ville était attendu. Avec les chantiers en cours, c’est le travailleur français qui risque d’être déçu : un prestataire portugais aux véhicules immatriculés là-bas est de plus en plus visible dans certains quartiers de Toulon.
     
    La politique de concurrence déloyale imposée par la commission supranationale de Bruxelles bat donc son plein sur nos terres, à la plus grande défaveur de nos travailleurs locaux et des entreprises du bassin.
     
    Sans patriotisme économique, il est évident que ces constats continueront de se multiplier. Avec force, le Front National réclame le bon sens de cette préférence nationale. Partout où nous siégeons, nous nous battons pour défendre les intérêts de la France et des Français d’abord !