Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FN TOULON

  • Elargissement de l’A57 : plus de 10 ans que les Toulonnais attendent !

    Imprimer

     

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    L’inauguration ce jour du centre d’exploitation de Toulon pour Vinci Autoroutes montre l’avancée du nécessaire élargissement de l’A57 en sortie de la ville. Depuis plus de 10 ans, le Front National et les toulonnais le réclament. Que n’a-t-on attendu, qu'a fait le Sénateur-Maire ?

    Hubert Falco, pourtant en un certain temps ministre de l’aménagement du territoire, n’avait guère fait avancer ce projet. Le gouvernement Fillon auquel il appartenait était plutôt en ce temps-là très pressé de faire cadeau des autoroutes, payées par les contribuables, aux entreprises privées.

    Gageons que ces travaux permettront un désengorgement de la ville, l’une des plus embouteillée de France comme l’attestent de nombreuses études. Le Front National restera vigilant au maintien de la gratuité du tunnel et des nouveaux tronçons. Les contribuables n’ont pas à subir une double peine !

  • SIDA : la scandaleuse campagne de prévention qui légitime l'aggravation du risque !

    Imprimer

     

    [Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon et membre du comité central du Front National]

    Depuis quelques jours, une campagne publique s’affiche dans les rues de Toulon et de nombreuses autres villes en France. Destinée à la prévention des personnes de même sexe contre le virus IH (Sida), cette opération légitime très explicitement des pratiques sexuelles qui sont en elles-mêmes des comportements à risques : « s'éclater », « s'oublier », « coup d’un soir » ou encore « avec un inconnu ».

    Présentes notamment devant les écoles, ces affiches provoquent de surcroît un légitime émoi de parents ne souhaitant pas voir banaliser aux yeux de leurs enfants de 5 ou 10 ans ces pratiques sexuelles très "libres". Nous nous associons à cette protestation.

    Avec le groupe Front National de Toulon, nous demandons au Sénateur-Maire Hubert Falco la même prudence que ses collègues Les Républicains d’Angers ou d’Aulnay-sous-Bois et de faire retirer ces affiches du domaine public. Un message sanitaire doit être consensuel, respecter le droit de chacun et surtout ne pas être un facteur d'aggravation du risque !

  • Bactérie Xyella Fastidiosa : ne laissons pas Bruxelles condamner les producteurs du Sud !

    Imprimer

    Sans titre.png

    Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, conseiller municipal de Toulon et membre du comité central du Front National 

    Il est maintenant certain que la bactérie Xyella Fastidiosa est arrivée dans notre département du Var. Du groupe des protéobactéries de type Gamma, cette bactérie est reconnue pour être particulièrement nuisible pour plus de deux cents espèces végétales poussant dans notre région.

    La lutte prophylactique contre ce fléau qui a déjà ravagé des espèces en Italie est urgente. La filière pépinière et horticole compte ici des centaines d’entreprises ; face à l’extrême gravité de la situation, un règlement européen empêche le traitement efficace contre cette bactérie.

    Il est impérieux que les pouvoirs publics locaux (communes, conseil départemental et conseil régional) fassent pression sur la Commission européenne afin de rendre inopérantes les dispositions de l’article 9-2 de sa Décision d’Exécution n°2015/789 du 18 mai 2015. Bruxelles ne peut avoir le droit de faire peser un tel risque de ravage sur nos filières agricoles. Il en va de la survie de tant de producteurs et de leurs employés.

  • Multiplions les crèches de Noël à Toulon !

    Imprimer

    creches.png

    Communiqué de presse de Laure Lavalette, conseiller communautaire et conseiller municipal de Toulon, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    En décembre 2015, la crèche retirée par la Mairie sur la place de la Liberté à Toulon avait fait polémique à juste titre. Avec la récente décision du Conseil d’Etat, nous ne pouvons qu’engager le Maire Hubert Falco à favoriser enfin cette tradition éminemment française et provençale.

    Cette pratique culturelle enracinée se justifie d’autant plus ici par l’histoire de l’intense activité de l’église catholique dans la vie sociale de notre ville ayant abrité une douzaine de couvents d'hommes ou de femmes  aux œuvres multiples.

    L’exemple de l’hôpital Chalucet en fut un exemple probant, construit en 1700 par Monseigneur Bonnin de Chalucet, évêque de Toulon, avec son propre argent, lui qui consacra sa vie aux pauvres. A l’heure où le quartier Chalucet se métamorphose, les images réaffirmées de la crèche seront à la fois un message de respect du passé mais aussi une espérance en l’avenir.

  • Soutien aux policiers : nous n’oublions pas les municipaux de Toulon !

    Imprimer

     
    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    Depuis une semaine, la grogne monte chez les forces de l’ordre. A Toulon, comme dans de nombreuses villes de France, des rassemblements spontanés de policiers nationaux ont lieu de plus en plus régulièrement. Nous les assurons de notre soutien, dont ils savent déjà qu’il est total.
     
    Les policiers municipaux de la ville ont en revanche reçu des autorités municipales le « vif conseil » de ne pas participer à ces rassemblements. Le souci d’une belle image du maire semble primer sur la réalité que vivent nos agents. Cette attitude est insupportable. Leurs voix doivent urgemment être entendues. Les effectifs doivent être augmentés. Hubert Falco doit aussi soutenir l’autorisation de l’armement permanent et la présomption totale de légitime défense.
     
    Le Front National de Toulon dénonce ce musellement de nos policiers municipaux. Avec les nationaux, ils sont devenus des cibles et sont en première ligne pour notre sécurité. Ils ont droit à être entendus. Prétendre défendre les uns en muselant les autres n’est plus supportable !

  • Avenue 83, nouveau terrain de jeu des délinquants?

    Imprimer

    545733319.jpg

    Communiqué de presse de Laure Lavalette, conseiller municipal de Toulon, conseiller communautaire Toulon Provence Méditerranée.

    En moins de 8 jours, le nouveau centre commercial Avenue 83 est devenu le théâtre de deux agressions.
    Mercredi derniers trois policiers se rendant sur une rixe devant une des brasseries ont été pris violemment à partie par deux hommes sous l’emprise de l’alcool. Un des policiers écope d’une ITT de 21 jours.
    Hier ce sont deux varois de 15 et 19 ans qui ont été victimes d’un jeune marseillais. Coups de tête et menaces avec un couteau afin de voler leurs téléphones portables.

    Déjà opposé à ce projet de nouveau centre commercial qui détourne la clientèle des centres ville avoisinants, le groupe Front National déplore le manque de sécurité des lieux.

    Première des libertés la sécurité doit évidemment être une priorité!

    Que Christiane Hummel, sénateur maire de La Valette et Hubert Falco président de TPM, tous deux instigateurs du projet, aient au moins la décence de protéger leurs administrés!

  • Prison de Toulon – La Farlède : agir, et vite !

    Imprimer

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    De nouvelles agressions de surveillants du centre pénitentiaire de Toulon - La Farlède commencent à se faire connaître au fil de ces derniers jours. Le Front National apporte tout son soutien à ces hommes et ces femmes qui effectuent un travail remarquable dans des conditions de plus en plus intenables.

    En sous-effectifs, les surveillants pénitentiaires subissent la multiplication des violences, conséquence directe de la surpopulation carcérale, du déficit de moyens humains, du laxisme responsable de la hausse de la criminalité. Ils ne sont de surcroît jamais écoutés lors des signalements d’individus radicalisés, comme ils l’avaient fait à La Farlède pour le djihadiste Mehdi Nemmouche ; on connait la suite…

    Il est urgent de :

    • restaurer au plus vite l’autorité du personnel pénitentiaire
    • augmenter les moyens matériels et humains pour se faire respecter
    • construire 40.000 places de prison supplémentaires
    • expulser les délinquants étrangers
  • Marche blanche à Toulon : exigeons surtout l’action !

    Imprimer

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    Une marche blanche est organisée demain dans le centre-ville de Toulon. L’initiative est portée par la famille du jeune de la cité de La Grande Plaine dans le coma après avoir été atteint, il y a plusieurs semaines déjà, par une balle perdue. A titre individuel, des élus et adhérents du Front National de Toulon seront présents.

    La situation de ce quartier « sensible » de Toulon n’est pas isolée. L’impunité des voyous désinhibe et l’angélisme des pouvoirs publics a laissé une situation se dégrader depuis trop longtemps.  

    Au-delà de cette marche symbolique, il faudra surtout exiger :

    -      des moyens pour démanteler les trafics d’armes et de drogue

    -      la mise hors d’état de nuire des délinquants avec une justice efficace

    -      la suppression des aides sociales pour tout récidiviste

    -      le retour de l’autorité des forces de police nationale et municipale dans chaque quartier de la ville

  • Trafic d’armes dans les cités de Toulon : retour au réel !

    Imprimer

    14500363_1767603266862125_8148530865230779878_o.jpg

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    L’information a de quoi émouvoir : un jeune est depuis 10 jours entre la vie et la mort. Il aurait pris une balle perdue dans la cité « sensible » de la Grande Plaine, déjà médiatisée il y a quelques semaines pour la terrible agression des pères de familles défendant leurs épouses sur une piste cyclable de ce quartier Ouest de Toulon.

    Les témoignages des proches sont sans équivoque : la soirée du 18 septembre, « ça tirait partout ». Une information qui ne semble étonner personne sur place, les tirs fournis semblant être monnaie courante dans ce secteur (comme dans tant d’autres à Toulon) où le trafic d’armes est nié mais pourtant bien réel et où la racaille sévit impunément.

    Le Front National de Toulon s’inquiète de ces symptômes qui, de plus en plus régulièrement, viennent confirmer nos analyses. Hier, on nous traitait de tout, prétextant que nous attisions les haines. Les (ir)responsables de la fausse droite et de la vraie gauche se voilent encore sur la réalité qu’ils ont créé. Les bandes doivent être démantelées. Notre police doit être renforcée. Notre justice doit enfin mettre hors d’état de nuire ceux qui continuent de nous menacer.

  • Le débat sur le prix de l'eau à #Toulon : vérités et chiffres contre déni !

    Imprimer

    IMG_0577.PNG

    Conseil Municipal du Jeudi 22 Septembre 2016

    Intervention de Jean-Yves Waquet sur la délibération 03.4.01 concernant  le service public d’eau potable

    Monsieur Le Maire, mes chers collègues

    Nous avons étudié bien sûr avec attention ce rapport annuel sur le prix et la qualité de l’eau à Toulon.

    Nous avons noté en particulier la poursuite de  l’amélioration concernant la distribution et notamment le  rendement qui est en hausse depuis quelques années et c’est une bonne chose. Même remarque pour la qualité et c’est tant mieux.

    Cependant, comme nous l’avions déjà noté l’année dernière,   nous observons que le prix à payer finalement par les abonnés, reste en moyenne nettement supérieur à la moyenne nationale, pour les villes d’importance comparable.

    En effet lorsque l’on parle de la facture type de 120 m3 citée dans votre rapport, il s’agit bien de la facture globale à payer par l’utilisateur y compris l’assainissement  Alors, vous allez me dire l’assainissement ce n’est pas nous, c’est TPM..  sauf que TPM c’est aussi nous en partie, et vous-mêmes comme Président…

    Or il existe de nombreuses études sur le prix global de l’eau dans les différentes villes, études impartiales d’associations de consommateurs

    Selon la revue « 60 millions de consommateurs »  de Mars 2015 sur le prix de l’eau dans les 130 plus grandes villes de France, à données comparables, Toulon se distingue par un prix global (sur la facture type de 120 m3)  de plus de 4,3 euros/m3, supérieur à celui de toutes les villes de la région (Aix 2,79, Avignon 2,72, Marseille 3,33, Nice 3,75, La Seyne 3,8, Hyères 3,23, Fréjus 3,16).

    Ces indications sont parfaitement en accord avec l’étude de « Que Choisir » de Novembre 2013 qui classait déjà Toulon parmi les villes « aux prix très élevés ». C’est un constat objectif. Et si l’on étudie plus en détail les composantes de la facture, on constate que la seule part «production/ distribution » y a un prix également nettement supérieur à la moyenne des grandes villes.

    C’est pourquoi, le groupe Front national, même s’il a noté lors de la délibération 02.1.01 de ce jour une mesure va dans le bon sens avec le gel de la clause de révision contractuelle du délégataire,  votera à nouveau contre cette délibération.

  • Terrible agression de Toulon : Cécile Muschotti (PS) accuse outrageusement le Front National !

    Imprimer

    visu.muschotti.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    L’agression barbare dimanche dernier de deux couples et de leurs trois enfants sur une piste cyclable de Toulon par une dizaine de racailles a provoqué un légitime émoi. Deux des délinquants ont été placés en détention, les autres courent toujours.

    Les réactions se multiplient. Dans le quotidien Var Matin de ce vendredi 9 septembre 2016, la responsable socialiste varoise dépourvue de mandat, Cécile Muschotti, a droit à un espace sur cette affaire, où l’on peut lire : Sans chercher à dédouaner les auteurs des coups portés gratuitement aux victimes, Cécile Muschotti déclare « en vouloir à l’ensemble des responsables politiques, et plus particulièrement à ceux du FN, qui, par leurs positionnements, ont répandu un climat d’agressivité et d’intolérance, exposant les femmes en première ligne ». (sic !)

    Cette honteuse déclaration est inacceptable. Membre du parti qui gouverne aujourd’hui notre pays, Cécile Muschotti cache les responsabilités des siens pour tenter de salir le seul mouvement qui n’a jamais cessé de prévenir des conflits que la politique massive d’immigration incontrôlée allait provoquer dans notre pays. Leur société multiculturelle ne pouvait être que multiconflictuelle. Nous nous réservons le droit de demander réparation pour cet outrage. Mais nous ne doutons pas surtout que les électeurs sauront sanctionner très prochainement les outrages cette caste de petits marchants !

  • Toulon, rues barbares : aux Œillets, des coups pour tuer !

    Imprimer

    amaury.navarranne.2015.jpgCommuniqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du FN

    Ce dimanche 4 septembre 2016 à Toulon, une dizaine de racailles (de  type « nord-africains ») a agressé avec une violence inouïe trois hommes et deux épouses devant leurs enfants sur une piste cyclable près de la cité des Œillets. Les coups ont souvent été donnés pour tuer. Ceux dans la tête, victimes au sol, démontrent la barbarie de ces sauvages.

    L’efficacité des forces de l’ordre a déjà permis l’interpellation de deux des agresseurs. La vidéo-surveillance aidera, nous l’espérons, à mettre hors d’état de nuire les autres. Ce sera ensuite à la justice de se montrer impitoyable envers ces délinquants déjà connus pour certains des services de police mais qui bénéficient trop souvent du laxisme d’Etat.

    Les sociétés multiculturelles n’accouchent que de sociétés multiconflictuelles. Le Front National rappelle qu’il avait prévenu des conséquences, hélas prévisibles de choix politiques en matière d’immigration. Refuser de le voir c’était se montrer autiste. Continuer à forcer ce choc des civilisations, c’est se faire coupable ou complice. Stop, avant qu’il ne soit trop tard !

    926432969.jpg

  • Déplacement urbain de TPM, les arguments du Front National portent.

    Imprimer

    12194766_762943327145446_2040348942454264335_o.jpgCommuniqué de presse de Rachel Roussel, responsable adjointe de la IIème circonscription du Var

    Dans un tract du 11 mai 2016, le Front National du Var pointait du doigt l'absence de discernement et l'irresponsabilité des pouvoirs publics locaux vis-à-vis du manque de transports en commun en milieu de journée sur le site du Technopole de la Mer à Ollioules, obligeant ainsi ses employés à utiliser leurs véhicules personnels. Le Réseau Mistral, en décidant à compter de la présente rentrée d'augmenter les rotations sur ce secteur sur toute la journée, prend enfin en considération l'une des revendications du Front National sur le plan de déplacement urbain (PDU) de TPM.

    Les nouveaux horaires de la ligne « U » desservant le Technopole de la Mer permettront ainsi de participer au désengorgement du secteur Ouest de TPM … pour peu que les personnels de ce site jouent le jeu en changeant leurs habitudes de circulation prises depuis le début de l'année, suite au manque d'anticipation des décideurs locaux. N'oublions pas en effet que Toulon est l'une des 3 villes les plus embouteillées de France et que, malheureusement, cela empire tous les jours !

    Même si ce n'est qu'un petit pas de fait, le FN Var, qui prône une politique du bon sens, se réjouit d'avoir enfin été entendu, bien qu'un peu tard, par le Réseau Mistral. Car comme le dit Charles Dubois : « La persévérance fait surmonter bien des obstacles. »

  • Les clandestins sèment la terreur dans le train : fin de course (provisoire ?) à Toulon

    Imprimer
     

    14202518_1755679834721135_2634021472809965221_n.jpg

    Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, conseiller municipal de Toulon
     
    Une vingtaine de clandestins probablement passés par Vintimille ont semé la terreur dans un train entre Nice et Marseille aujourd'hui, vendredi 2 septembre 2016. Ils viennent d'être interpellés par la police en gare de Toulon. 
     
    Confrontés à un afflux migratoire sans précédent, rien n’est fait pour endiguer cette situation dramatique. Frontières passoires, abandon de l’Etat, nombre d’expulsions en baisse,… : le travail des forces de l’ordre est de plus en plus impossible et les conséquences pour les Français sont inacceptables. Les passeurs et les mafias qui acheminent les migrants vers la France profitent de ce cadre. Le terrible signal de laxisme est un appel criminel à venir en France, aux conséquences quasi incalculables.
     
    Le Front National de Toulon déplore l’inertie des pouvoirs publics coupables de la politique menée, à commencer sous Nicolas Sarkozy, dont Hubert Falco, sénateur-maire de Toulon, fut un docile ministre. Nous demandons l'expulsion des clandestins-délinquants interpellés ce jour et l'arrêt de cette folle politique poursuivie depuis des années par la fausse droite et la vraie gauche. Il est plus que temps !
  • Embouteillages : Toulon pousse le bouchon trop loin

    Imprimer

    COIhFkuC.jpgCommuniqué de presse d'Aline Bertrand, Conseillère municipale de Toulon et régionale PACA, groupe Front National
    Dans la presse locale du jour est relatée une étude plaçant Toulon en 3e position des villes les plus embouteillées de France après Paris et Lyon. En effet, nous perdons l'équivalent d'une semaine de travail par an dans les bouchons de Toulon.
     
    Ce n'est pas une nouveauté et cette étude du célèbre magazine Turbo date de mars 2016. Date à laquelle le Front National de Toulon s'était déjà exprimé par la voix d'Amaury Navarranne, Conseiller municipal et régional du FN.
     
    Lors de la campagne municipale en mars 2014, le Front National de Toulon dénonçait déjà ces problèmes de circulation, et la nécessité de faire une troisième voie jusqu'à la sortie de Hyères AVANT l'ouverture du second tube du tunnel. Simple bon sens.
     
    Mais rassurons-nous, le Sénateur-maire de Toulon, Hubert Falco, promet que la troisième voie sera faite et finalisée au plus tard et par un heureux hasard en mars 2020, date des prochaines élections municipales...