Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FN TOULON - Page 2

  • Mise en examen et pseudo démission : la parole publique bafouée à Toulon !

    Imprimer

    comm.mise.FB.png

    Communiqué de presse du groupe Front National à la Mairie de Toulon

    Mis en examen dans une affaire de marché public suspect du syndicat intercommunal de gestion des ordures ménagères de Toulon (SITTOMAT), l'adjoint au Maire de Toulon Jean-Guy di Giorgio avait annoncé démissionner de toutes ses délégations municipales (Propreté, Mer, Plages, Littoral, Éclairage public et Hygiène) afin d'assurer sa défense. On apprend finalement qu'il en conserverait une, la Mer, restant donc adjoint avec ses indemnités pleines et ses prérogatives.
     
    Le Sénateur-Maire de la ville, Hubert Falco, avait officiellement "pris acte" dans un communiqué le 16 décembre de ces démissions, listant TOUTES les délégations. Ce qui de facto devait entériner une modification qui n'aura donc pas lieu. Rien ne change finalement sous le soleil, malgré des soupçons de plus en plus prenants. Cette attitude d'accommodements autocratiques frôle avec la manipulation au service de la communication.
     
     
    Le groupe Front National exige que les actes annoncés soient suivis d'effets. Si la présomption d'innocence doit être respectée, Jean-Guy di Gorgio ne peut conserver de délégations après l'annonce faite.  Il en va de la plus élémentaire morale. Il en va aussi d'une image de la politique déjà fortement abîmée par ces attitudes régulières d'une classe politique à bout de souffle, fortement contestée en interne comme dans les scrutins récents.
  • Épidémie de grippe : l’urgence de remettre de l’ordre

    Imprimer

    2017.1.12.visu.comm.grippe.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    Alors que l’épidémie débutait il y a quelques jours, le ministre de la santé Marisol Touraine appelait tous les porteurs de symptômes grippaux à se rendre dans un service d’urgence, sans en prévoir les saturations évidentes.
     
    Ainsi à Toulon c’est +30% de fréquentation des urgences en 15 jours. La remarquable capacité d’adaptation du personnel de santé de nos hôpitaux pallie l’incurie des politiques qui ne tirent jamais les leçons de leurs erreurs.
     
    Cette situation met en outre en avant la nécessaire réforme en profondeur de notre système de santé que Marine Le Pen et le Front National veulent engager, loin des funestes projets de sape sanitaire d’un François Fillon ou des « automédications numériques » d’un Emmanuel Macron. 
  • Camp de Roms à Toulon : métastase de Schengen

    Imprimer

     

    visu.camp.roms.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National.

    Avec l’actualité du « retour » de Léonarda, les Toulonnais vont découvrir un camp de Roms à quelques mètres de la déchetterie de Lagoubran. Un site modeste, 6 cabanes pour le moment, mais conséquence directe de l’Espace Schengen qui encourage la paupérisation et le déracinement. Une situation d’insalubrité avancée organisée avec le consentement tacite de la municipalité, propriétaire du terrain, qui en assure « l’entretien ». 

    L’abolition progressive des frontières par les gouvernements successifs s’est avérée être une erreur majeure que nous avions annoncée. Seule notre souveraineté territoriale (et politique) retrouvée permettra de lutter efficacement contre les entrées ingérables de gens pensant trouver chez nous les promesses d’une vie meilleure et à celui de nos compatriotes qui en subissent les conséquences.

    Pour les Français, c’est la double peine : un coût exorbitant pour nos comptes publics et sociaux, l’insécurité en hausse constante ainsi que des risques sanitaires évidents. L’Etat doit entendre la voix des Français et rétablir de toute urgence de véritables contrôles aux frontières tout en assurant le co-développement pour mettre un terme aux drames actuels. Seuls Marine Le Pen et le Front National le feront !

  • Place de la Visitation : il faut cesser les visites !

    Imprimer

    2813165729.jpgCommuniqué de presse d'Aline Bertrand, Conseillère régionale PACA et municipale de Toulon, Secrétaire départementale du Front National de la Jeunesse

    Le parking de la Visitation fait à nouveau parler de lui dans la presse locale. Le problème n'est pas nouveau sous le soleil toulonnais puisqu'encore une fois, lors du dernier CIL en novembre, les habitants du quartier faisaient part aux élus municipaux de la situation intenable dont ils étaient victimes suite aux trafics et dégradations quotidiennes.

    À l'époque, madame le Député-Adjointe au maire, Geneviève Levy, promettait "une solution dès décembre", ajoutant toutefois que "l'économie parallèle touche toutes les communes y compris Toulon" (bien jolie formule pour minimiser le fléau du trafic de drogue), et que le maintien de l'ordre était "le rôle de la Police Nationale".
    Toutes les excuses sont bonnes pour rejeter la faute sur d'autres.

    Et malgré cela, aucune mesure n'a été prise, ni dans les dernières semaines, ni depuis des années. Finalement, la seule solution avancée par Geneviève Levy aujourd'hui serait de condamner des accès et ajouter la présence d'un gardien. Comme si cela allait suffire à changer les habitudes de dizaines de racailles et de dealers et assurer la sécurité des habitants.

    En vérité, c'est seulement un problème de courage politique dont les décisionnaires actuels manquent cruellement.
    Voici ce que nous proposons :
    • ajouter une présence policière soutenue, qu'elle soit municipale et nationale, avec les moyens appropriés ;
    • appliquer la tolérance zéro ;
    • revoir notre système judiciaire qui, et ce n'est pas une nouveauté, permet aux délinquants et criminels d'être libérés, renforçant ainsi leur sentiment d'impunité.

    Ces mesures ne pourront être prises que si nos compatriotes font le choix dans quelques semaines de remettre la France en ordre, avec Marine Le Pen et au nom du peuple.

  • Vœux 2017 : Hubert Falco toujours fâché avec les chiffres ?

    Imprimer

    visu.comm.voeux.png

     

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    Une brève dans Var Matin de ce mercredi 4 janvier tend à prouver qu’Hubert Falco restera en 2017 fâché avec les chiffres, à commencer par ceux de ses vœux : une carte postale envoyée à 19.000 exemplaires selon le cabinet du Maire qui évoque un coût de « 3.109€ cette année contre 6.547€ l’an dernier pour le même nombre d’exemplaires ».

    Si le prix de la carte est moins important que les années passées (n’allons pas douter de cette affirmation…), les vœux de cette année ont en fait coûté au moins 22.109€… Car les cartes ont toutes été envoyées par La Poste, même celles destinées aux élus ou quelques personnels de mairie à la même adresse, celle d’où le courrier fut expédié : 1€ par carte ! (cf. PJ)

    Il est bon que les économies soient au cœur de la gestion municipale. Mais alors, cher Hubert Falco, quelques conseils :
    - parlez des coûts totaux et non des seuls qui baissent
    - un tarif moins rapide mais plus économique existe
    - utilisez parfois le courrier interne pour les étages au-dessus de vous…

  • Jeudi vous êtes pris !

    Imprimer

    visu.2017.1.confFede.frontieres.png

  • Bonnes fêtes et à l'année prochaine !

    Imprimer

    Toute l'équipe du Front National de Toulon vous souhaite de passer de bonnes fêtes de Noël et de fin d'année. 

    15403669_1281426728609809_3658173647615745171_o.jpg

  • La majorité Estrosi rejette une motion sur la crèche «puisqu’elle est présentée par le FN»

    Imprimer

    15591537_1711177472462400_1305330948956204730_o.jpgCommuniqué de presse d’ Amaury Navarranne et des élus du Groupe Front National - Région PACA

    A l’initiative de notre groupe, je défendais aujourd’hui en séance plénière du conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur une motion afin que soit installée dans le hall du conseil régional une crèche de Noël, symbole de notre identité et de l’artisanat propre à notre territoire du Sud. «Si même M. Wauquiez, de la famille politique de la majorité (LR) de notre collectivité, le fait à Lyon, alors nous sommes bien fondés à le faire ici !» avais-je conclu mon intervention.

    Prenant comme excuse qu’une crèche était déjà présente (montée en catastrophe juste après le dépôt de notre motion et à l’étage du président Estrosi, fermé au public), et que cette motion étant déposée par le Front National elle ne pouvait être adoptée par eux, la majorité de «droite» a rejeté notre initiative.

    Cette attitude pitoyable n’honore pas ceux qui auraient pu s’associer à ce message d’espérance et d’unité qu’incarnent Noël et la crèche.

  • Retour du porte-avions à Toulon : et ensuite ?

    Imprimer

    comm.PA.png

    Communiqué de presse de l’amiral Jean-Yves Waquet et d’Amaury Navarranne, conseillers régionaux de PACA, conseillers municipaux de Toulon

    L’annonce du retour du Charles de Gaulle à Toulon nous donne l’occasion de saluer une nouvelle fois le dévouement des hommes et femmes engagés pour la défense du pays partout dans le monde.

    Après sa mission au Moyen-Orient, où nous espérons que les efforts pour éradiquer les rebelles islamistes paieront sur place mais aussi chez nous, notre seul porte-avions français va s’arrêter 18 mois pour son nécessaire entretien. Sans double, son absence manquera dans notre stratégie de défense.

    Nous rappelons qu’un second porte-avions est appelé de ses vœux par le Front National et inscrit à notre programme pour assurer la permanence et donc la cohérence de notre force d’intervention aéronavale.

  • Plan de déplacements urbains de Toulon : la désaffection des gens d’ici !

    Imprimer

    comm.visu.PDU.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    L’enquête publique récemment clôturée sur le Plan de déplacements urbains de Toulon-Provence-Méditerranée n’a pas déplacé les foules : 536 avis émis dans l’agglo, soit moins d’1 pour 800 habitants ! Pour la ville de Toulon c’est même 1 pour 873… Le constat est clair.

    Ce n’est pas tant que les gens se désintéressent : ils sont tout simplement lassés des choix entérinés et annoncés par Hubert Falco avant même la consultation. Une manière de leur dire « cause toujours ».

    Le Front National rappelle son attachement au projet tramway qu’il avait initié au début des années 2000, son souhait de voir revenir d’abord la sécurité dans nos transports, mais aussi son inclination à préférer le référendum aux choix égoïstes ou faciles qui semblent tant lasser nos administrés.

  • Elargissement de l’A57 : plus de 10 ans que les Toulonnais attendent !

    Imprimer

     

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    L’inauguration ce jour du centre d’exploitation de Toulon pour Vinci Autoroutes montre l’avancée du nécessaire élargissement de l’A57 en sortie de la ville. Depuis plus de 10 ans, le Front National et les toulonnais le réclament. Que n’a-t-on attendu, qu'a fait le Sénateur-Maire ?

    Hubert Falco, pourtant en un certain temps ministre de l’aménagement du territoire, n’avait guère fait avancer ce projet. Le gouvernement Fillon auquel il appartenait était plutôt en ce temps-là très pressé de faire cadeau des autoroutes, payées par les contribuables, aux entreprises privées.

    Gageons que ces travaux permettront un désengorgement de la ville, l’une des plus embouteillée de France comme l’attestent de nombreuses études. Le Front National restera vigilant au maintien de la gratuité du tunnel et des nouveaux tronçons. Les contribuables n’ont pas à subir une double peine !

  • SIDA : la scandaleuse campagne de prévention qui légitime l'aggravation du risque !

    Imprimer

     

    [Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon et membre du comité central du Front National]

    Depuis quelques jours, une campagne publique s’affiche dans les rues de Toulon et de nombreuses autres villes en France. Destinée à la prévention des personnes de même sexe contre le virus IH (Sida), cette opération légitime très explicitement des pratiques sexuelles qui sont en elles-mêmes des comportements à risques : « s'éclater », « s'oublier », « coup d’un soir » ou encore « avec un inconnu ».

    Présentes notamment devant les écoles, ces affiches provoquent de surcroît un légitime émoi de parents ne souhaitant pas voir banaliser aux yeux de leurs enfants de 5 ou 10 ans ces pratiques sexuelles très "libres". Nous nous associons à cette protestation.

    Avec le groupe Front National de Toulon, nous demandons au Sénateur-Maire Hubert Falco la même prudence que ses collègues Les Républicains d’Angers ou d’Aulnay-sous-Bois et de faire retirer ces affiches du domaine public. Un message sanitaire doit être consensuel, respecter le droit de chacun et surtout ne pas être un facteur d'aggravation du risque !

  • Bactérie Xyella Fastidiosa : ne laissons pas Bruxelles condamner les producteurs du Sud !

    Imprimer

    Sans titre.png

    Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, conseiller municipal de Toulon et membre du comité central du Front National 

    Il est maintenant certain que la bactérie Xyella Fastidiosa est arrivée dans notre département du Var. Du groupe des protéobactéries de type Gamma, cette bactérie est reconnue pour être particulièrement nuisible pour plus de deux cents espèces végétales poussant dans notre région.

    La lutte prophylactique contre ce fléau qui a déjà ravagé des espèces en Italie est urgente. La filière pépinière et horticole compte ici des centaines d’entreprises ; face à l’extrême gravité de la situation, un règlement européen empêche le traitement efficace contre cette bactérie.

    Il est impérieux que les pouvoirs publics locaux (communes, conseil départemental et conseil régional) fassent pression sur la Commission européenne afin de rendre inopérantes les dispositions de l’article 9-2 de sa Décision d’Exécution n°2015/789 du 18 mai 2015. Bruxelles ne peut avoir le droit de faire peser un tel risque de ravage sur nos filières agricoles. Il en va de la survie de tant de producteurs et de leurs employés.

  • Multiplions les crèches de Noël à Toulon !

    Imprimer

    creches.png

    Communiqué de presse de Laure Lavalette, conseiller communautaire et conseiller municipal de Toulon, et d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    En décembre 2015, la crèche retirée par la Mairie sur la place de la Liberté à Toulon avait fait polémique à juste titre. Avec la récente décision du Conseil d’Etat, nous ne pouvons qu’engager le Maire Hubert Falco à favoriser enfin cette tradition éminemment française et provençale.

    Cette pratique culturelle enracinée se justifie d’autant plus ici par l’histoire de l’intense activité de l’église catholique dans la vie sociale de notre ville ayant abrité une douzaine de couvents d'hommes ou de femmes  aux œuvres multiples.

    L’exemple de l’hôpital Chalucet en fut un exemple probant, construit en 1700 par Monseigneur Bonnin de Chalucet, évêque de Toulon, avec son propre argent, lui qui consacra sa vie aux pauvres. A l’heure où le quartier Chalucet se métamorphose, les images réaffirmées de la crèche seront à la fois un message de respect du passé mais aussi une espérance en l’avenir.

  • Soutien aux policiers : nous n’oublions pas les municipaux de Toulon !

    Imprimer

     
    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    Depuis une semaine, la grogne monte chez les forces de l’ordre. A Toulon, comme dans de nombreuses villes de France, des rassemblements spontanés de policiers nationaux ont lieu de plus en plus régulièrement. Nous les assurons de notre soutien, dont ils savent déjà qu’il est total.
     
    Les policiers municipaux de la ville ont en revanche reçu des autorités municipales le « vif conseil » de ne pas participer à ces rassemblements. Le souci d’une belle image du maire semble primer sur la réalité que vivent nos agents. Cette attitude est insupportable. Leurs voix doivent urgemment être entendues. Les effectifs doivent être augmentés. Hubert Falco doit aussi soutenir l’autorisation de l’armement permanent et la présomption totale de légitime défense.
     
    Le Front National de Toulon dénonce ce musellement de nos policiers municipaux. Avec les nationaux, ils sont devenus des cibles et sont en première ligne pour notre sécurité. Ils ont droit à être entendus. Prétendre défendre les uns en muselant les autres n’est plus supportable !

  • Avenue 83, nouveau terrain de jeu des délinquants?

    Imprimer

    545733319.jpg

    Communiqué de presse de Laure Lavalette, conseiller municipal de Toulon, conseiller communautaire Toulon Provence Méditerranée.

    En moins de 8 jours, le nouveau centre commercial Avenue 83 est devenu le théâtre de deux agressions.
    Mercredi derniers trois policiers se rendant sur une rixe devant une des brasseries ont été pris violemment à partie par deux hommes sous l’emprise de l’alcool. Un des policiers écope d’une ITT de 21 jours.
    Hier ce sont deux varois de 15 et 19 ans qui ont été victimes d’un jeune marseillais. Coups de tête et menaces avec un couteau afin de voler leurs téléphones portables.

    Déjà opposé à ce projet de nouveau centre commercial qui détourne la clientèle des centres ville avoisinants, le groupe Front National déplore le manque de sécurité des lieux.

    Première des libertés la sécurité doit évidemment être une priorité!

    Que Christiane Hummel, sénateur maire de La Valette et Hubert Falco président de TPM, tous deux instigateurs du projet, aient au moins la décence de protéger leurs administrés!