Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

front national

  • Et les migrants étaient à l'arrière du camion... puis repartent libres !

    Imprimer
     

    VISU.comm.camion.FB.png

    Communiqué de presse d'Amaury Navarranne, membre du comité central du Front National, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseiller municipal de Toulon
     
    Ce mardi matin, neuf migrants ont été interpellés cachés à l'arrière d'un fourgon livrant une boutique du Champ de Mars dans le centre-ville de Toulon. Ils se seraient semble-t-il dissimulés à l'arrière sans que le chauffeur du véhicule n'ait pu s'en rendre compte avant d'ouvrir son hayon. Les délinquants ont été emmenés au poste de Police. 
     
    Ont-ils été expulsés comme il se devrait ? Pas du tout ! Ils ont tous été remis en liberté avec à la main un OQTF (Obligation de quitter le territoire français), une simple feuille de la préfecture du Var. Gageons que nous en retrouverons très vite certains dans d'autres affaires... comme les faits divers nous le prouvent chaque jour ici comme ailleurs ! 
     
    Les pouvoirs publics doivent agir pour rétablir les frontières nationales et leurs contrôles. Seul un rétablissement pérenne de nos frontières nationales, ce qui suppose de sortir de l’espace Schengen, de tourner définitivement le dos au dogme de la libre-circulation imposé par l’Union européenne, et l'expulsion des clandestins seront garants de notre sécurité et de notre salubrité, ainsi que celle de ces migrants eux-mêmes.
  • Var Matin - La politique culturelle enflamme le conseil municipal de Toulon

    Imprimer

    Var Matin revenait dans son édition du jour sur le dernier conseil municipal de #Toulon où notre excellent collègue Hervé Toulzac, s'exprimant au nom du groupe FN Toulon : 
    "Au centre de La Farlède, on subventionne une association dont le but est d'organiser des spectacles et des concerts dans les centres pénitentiaires... Et quoi pour demain ? Un carnaval, un défilé de majorettes, un feu d'artifices ?"

    2018.2.24.VarMatin.PNG

    - cliquez sur l'image pour agrandir -

  • Toulon : la conférence du droit fondamental des migrants qui bafoue le droit élémentaire de l’expression démocratique !

    Imprimer
    Communiqué d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    2018.2.comm.UEmigrants.FB.png

    Le Bureau d’information du Parlement européen de Marseille organise ce vendredi à la faculté de droit de Toulon une Conférence débat "La politique migratoire de l’Union Européenne à l’aune de la protection des droits fondamentaux", avec le Centre de Droit et de Politique Comparée et  l’Université de Toulon, sur une initiative de l’Antenne Jeunes d’Amnesty International.

    Si le sujet d’étude juridique s’entend, l’invitation d’un seul député européen du sud-est, ultra-minoritaire et ultra-favorable à l’immigration massive, est un déni du droit fondamental de l’expression démocratique. Dans cette région, le Front National est arrivé très largement en tête aux dernières élections de 2014 avec 28,18% et 5 députés. Mme Vergiat avec ses 5,96% est pourtant seule à être invitée…

    Ancien doyen d’université, professeur de droit et ancien avocat, notre député Bruno Gollnisch avait par exemple qualités et légitimité populaire pour parler à la tribune sur ces sujets. Mais ceux qui prétendent défendre le droit des autres bafouent en fait le droit des nôtres : ils refusent le vrai débat !

    Les premiers droits fondamentaux de l’homme sont sa liberté et sa sécurité. Cela passe pour les Français par le contrôle de leurs frontières et la sanction des délinquants, à commencer par les clandestins qui ont vocation à être expulsés. Aucun droit fondamental n’est bafoué en France pour un vrai réfugié !

  • Stationnement en zone verte à Toulon : refusons l’ineptie du nouveau tarif !

    Imprimer

    2018.2.1.stationnementToulon.png

    Communiqué d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    Le 17 novembre 2017 les élus du Front National Toulon ont refusé en séance du conseil municipal les nouveaux tarifs de « dépassement d’horaire » pour le stationnement en ville. Au-delà de la légère augmentation pour punir les contrevenants, j’avais personnellement dénoncé lors de cette séance l’absurde nouveau cadre du tarif « zone verte ».

    Jusqu’ici, dans les zones soumises à ce tarif, arriver dans la journée et s’acquitter de 2.50€ permettait de stationner régulièrement jusqu’au lendemain 9h. Avec les nouveaux tarifs, 2.50€ ne permettent plus que 9h30 de stationnement dans la journée (et non plus 10 heures). Le travailleur, par exemple, qui stationne le matin avant 9h15 se retrouve ainsi avec une amende s’il n’a pas retiré sa voiture avant  18h45.

    Une nouvelle fois nous demandons au Maire de revenir à un forfait de 10h de stationnement dans les zones vertes. Les difficultés du développement de notre cœur de ville exigent de ne pas mettre des contraintes supplémentaires mais au contraire de libérer les énergies !

  • NON à la fermeture d’une classe de khâgne à Toulon !

    Imprimer

    COMM.fb.png

    Communiqué d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    L’annonce de la fermeture éventuelle d’une classe de khâgne au Lycée Dumont d’Urville de Toulon n’est pas acceptable. Une ville telle que la nôtre doit offrir les chances de réussites à tous les lycéens désireux de se lancer dans un parcours universitaire littéraire.

    Le Front National attend des rencontres avec le recteur d’académie et les administrations que soient réaffirmés les moyens et engagements d’un Etat qui doit assurer, pour son avenir, celui de sa jeunesse.

  • +30% de cambriolages en 2017 à Toulon et dans le Var : et maintenant ?

    Imprimer

    2018.1.comm.cambirolages.png

    Communiqué d'Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    Alors que vient de tomber le dernier chiffre mensuel du ministère de l’Intérieur des cambriolages pour 2017, le bilan peut être à présent fait sur l’année passée : à Toulon et dans le Var, +30% de cambriolages en une année seulement ! Ces faits nous les avons d’ailleurs constatés, relatés et dénoncés toute l’année écoulée.

    La forte proportion d’étrangers clandestins « migrants » (ou prétendus, mineurs isolés ou non) est bien sûr le facteur qui induit une explication évidente à cette explosion. C’est d’ailleurs ce que reconnaissent les services de Police. Cette statistique mais aussi toutes les autres soulignent que le laxisme judiciaire et l’appel d’air organisé sur l’accueil des « migrants clandestins » doivent cesser pour que cessent ces attaques contre les biens des Français.  

    Le Front National réaffirme sa volonté de défendre au mieux nos compatriotes. Nous continuons plus que jamais à exiger l’arrêt de la folle politique d’immigration et surtout l’expulsion effective et systématique des délinquants et criminels étrangers, une lutte ferme contre la récidive et l’application réelle des peines prononcées.

  • Retour sur notre opération "Toulon, rues barbares"

    Imprimer

    Nos élus Laure Lavalette et Amaury Navarranne étaient ce matin dans le centre de la ville à la rencontre des passants pour dénoncer les actes graves d'insécurité que nous subissons ici : tirs, blessés par balle, attaques au couteau,... 

    Et nous ne présentions dans notre tract que les actes "connus de la presse et publiés dans les éditions locales". 

    "Notre présence aujourd'hui a pour but de rappeler le terrible bilan des actes graves d'insécurité à depuis le début de l'année : tirs, blessés par balles, attaques au couteau. Ce n'est plus supportable! 

    Nous ne pouvons plus tolérer une justice laxiste, un État faible, des hommes politiques qui laissent la racaille gangrener notre société, les récidivistes en liberté !

    Des dizaines de blessés, des morts : combien faudra-t-il encore de drames pour que la réaction arrive ?!

    Notre credo : tolérance zéro ! Il faut construire des prisons, mettre les criminels hors d'état de nuire, expulser les délinquants étrangers, soutenir nos forces de l'ordre. La peur doit changer de camp!"

    IMG_3143.JPG

    IMG_3145.JPG

    IMG_3147.JPG

    IMG_3158.JPG

    3415166533.png

  • "Migrants" : réalités...

    Imprimer

    Retrouvez notre dernier tract, dès demain sur les marchés de la ville et dans les boîtes aux lettres. 

    visu.tract.migrants.style.png

  • Geneviève Lévy n’est déjà plus opposée au nouveau gouvernement

    Imprimer

    visu.comm.levy.confiaance.navarranne.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    En refusant cette semaine de s’opposer lors du vote de confiance au gouvernement de messieurs Philippe et Macron à l’Assemblée nationale, le député Les Républicains de la 1ère circonscription du Var, Geneviève Lévy, a donc posé un acte fort : elle ne s’opposera tout simplement pas aux projets fous du nouveau pouvoir.
     
    Nous pouvons même parler d’une tromperie électorale manifeste, ce qui n’est certes pas nouveau chez ces gens-là. Ecartée toute idée de réguler un tant soit peu l’immigration. Abandonné le discours sur la sécurité de nos concitoyens. Oublié le refus de la marchandisation des corps avec la PMA et la GPA. La liste serait longue de ces nouvelles trahisons ; ses électeurs jugeront.
     
    Plus que jamais, seul le Front National est en mesure d’incarner une force alternative à ces politiques délétères que de plus en plus de Français rejettent. C’est en rejoignant le Front National que les Français non-reniés trouverons le cadre d’expression de leurs aspirations à changer vraiment les choses dans leur pays. 
  • Législatives 2017 à Toulon : choisissez la vraie droite nationale, populaire et sociale

    Imprimer


    Geneviève Lévy, député sortant Les Républicains à Toulon, a voté et fait voté Emmanuel Macron... Comment continuer avec ceux qui incarnent les échecs du système et toutes les trahisons d'hier. La seule alternative, le vrai changement, c'est nous

  • Violences et menaces de mort envers des religieux catholiques à Toulon : un « simple jeu » (?) très révélateur !

    Imprimer

    Sans titre.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National

    Se rendant à la Messe Chrismale en la cathédrale Ste-Marie-de-la-Seds de Toulon hier soir, un groupe de prêtres et de religieuses a été agressé et menacé par trois jeunes racailles aux cris de « Allah Akbar » et « Vive Daech ». Un sac à dos aurait été plusieurs fois jeté sur les victimes, avec ces mots : « on va tous vous faire sauter ».

    Ce « fait-divers » n’étonne pas, hélas, surtout dans le centre-ville de Toulon ; mais il participe à une légitime indignation ! L’intervention efficace des forces de police municipale et nationale a permis l’arrestation de deux des trois protagonistes. Ces derniers plaident « le jeu » : un jeu macabre, inacceptable !

    Dans une période de perte des valeurs et des identités, protéger nos racines est un devoir. Dans cette Semaine Sainte qui mène vers Pâques, fête toute particulière pour les catholiques et incontestablement attachée à notre pays, le Front National dénonce ces faits, mais aussi toujours plus fermement l’attitude irresponsable de ceux qui, au pouvoir, ont laissé depuis 40 ans la situation se désagréger.

  • Semaine sanglante : deux blessés par balle à Toulon  

    Imprimer

  • Épidémie de grippe : l’urgence de remettre de l’ordre

    Imprimer

    2017.1.12.visu.comm.grippe.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National
     
    Alors que l’épidémie débutait il y a quelques jours, le ministre de la santé Marisol Touraine appelait tous les porteurs de symptômes grippaux à se rendre dans un service d’urgence, sans en prévoir les saturations évidentes.
     
    Ainsi à Toulon c’est +30% de fréquentation des urgences en 15 jours. La remarquable capacité d’adaptation du personnel de santé de nos hôpitaux pallie l’incurie des politiques qui ne tirent jamais les leçons de leurs erreurs.
     
    Cette situation met en outre en avant la nécessaire réforme en profondeur de notre système de santé que Marine Le Pen et le Front National veulent engager, loin des funestes projets de sape sanitaire d’un François Fillon ou des « automédications numériques » d’un Emmanuel Macron. 
  • Camp de Roms à Toulon : métastase de Schengen

    Imprimer

     

    visu.camp.roms.png

    Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du comité central du Front National.

    Avec l’actualité du « retour » de Léonarda, les Toulonnais vont découvrir un camp de Roms à quelques mètres de la déchetterie de Lagoubran. Un site modeste, 6 cabanes pour le moment, mais conséquence directe de l’Espace Schengen qui encourage la paupérisation et le déracinement. Une situation d’insalubrité avancée organisée avec le consentement tacite de la municipalité, propriétaire du terrain, qui en assure « l’entretien ». 

    L’abolition progressive des frontières par les gouvernements successifs s’est avérée être une erreur majeure que nous avions annoncée. Seule notre souveraineté territoriale (et politique) retrouvée permettra de lutter efficacement contre les entrées ingérables de gens pensant trouver chez nous les promesses d’une vie meilleure et à celui de nos compatriotes qui en subissent les conséquences.

    Pour les Français, c’est la double peine : un coût exorbitant pour nos comptes publics et sociaux, l’insécurité en hausse constante ainsi que des risques sanitaires évidents. L’Etat doit entendre la voix des Français et rétablir de toute urgence de véritables contrôles aux frontières tout en assurant le co-développement pour mettre un terme aux drames actuels. Seuls Marine Le Pen et le Front National le feront !